fbpx

Ô résistance comme je t’aime

Je l’ai annoncé hier (un peu en catimini dans le post scriptum mais annoncé quand même…) je vais écrire pendant 45 jours

Aujourd’hui c’est le deuxième jour… et j’ai failli oublier!

Alors ce matin je me suis trouvée face à plusieurs options:

La première, en mode « Ni vu ni connu »: je fais comme si de rien n’était, j’écris ma newsletter en prenant un sujet dans ma liste de sujets à écrire

La seconde « je fais la fainéante »: je copie-colle le post que j’ai écrit hier sur mes réseaux… parce que franchement il est cool (et que ma femme et moi nous sommes canons sur la photo #subjectivitétotale)

La troisième « et si je disais simplement ce qui se passe pour moi ce matin? »: ouais c’est bien ça en fait 😉

La vérité c’est que j’ai prévu un sujet sur lequel je veux écrire qui me demande plus d’engagement qu’une newsletter parce que le format est différent. J’ai brainstormé, j’ai défini les grandes étapes de l’écriture, en gros j’ai tout pour le faire depuis 3 jours. Quand je vais m’y mettre, vraiment, je sais que cela va me prendre en gros une demi-journée (grand maximum)… et je ne le fais pas

Et dans ma tête il y a toutes les petites phrases qui tournent en boucle, telles que:

– c’est vraiment perdre du temps pour pas grand chose
– c’est franchement la pire idée que tu aies eu
– mais si c’était la meilleure aussi?
– non franchement c’est vraiment trop simple pour que ce soit efficace, utile, intéressant… (tu peux remplacer par l’adjectif de ton choix!)
– c’est n’importe quoi!
– passe du temps à dupliquer et amplifier ce qui fonctionne au lieu de créer quelque chose de nouveau!
– bla bla bla
– et bla bla bla …

Pffff

Je me fatigue moi-même rien que d’observer ce discours intérieur!

Et puis là… comme pour me montrer à quel point ce schéma est présent dans plusieurs domaines de ma vie, je reçois un message

Pour que tu le comprennes, laisse-moi t’expliquer rapidement le contexte

Hier après midi j’ai coaché un client d’un coach pour qui je travaille de temps en temps
La séance a duré 30 minutes, mais franchement au bout de 3 minutes c’était fait
C’était tellement rapide que j’ai eu l’impression toute la fin de la journée que cet appel n’avait servi à rien
Soit il n’y avait pas de blocage? Soit le blocage était encore là?
(J’étais à la limite de me demander si je devais facturer ou pas cet appel!)

Trop simple

Quand tu es dans ta zone de génie, dans ta puissance, dans ton super-pouvoir c’est simple

Tellement simple que parfois tu oublies que c’est là que tu aides le plus les personnes que tu accompagnes

Le message que j’ai reçu ce matin? C’est le fameux coaché qui l’a envoyé au coach pour qui je travaillle, et qui dit …

« Bonjour …, juste te dire que si Caroline fait le même boulot avec tes autres clients qu’avec moi, elle mérite de recevoir des honneurs! Clarté, précision, écoute, efficacité, vraiment top! (…) »

Ce que je veux vraiment te dire aujourd’hui c’est

Simplifie
Car c’est là que tu es dans ta zone de génie
Dans ta puissance

Et cette puissance tu peux l’utiliser aussi bien pour faire ce qui te fait kiffer dans ton activité que pour le déployer, selon tes propres règles

Tu n’as pas besoin d’une stratégie bien rôdée pour le faire
Mais simplement de découvrir celle qui est déjà en toi
Car tout est déjà là

Et c’est justement ce que je fais avec mes client.e.s et les prochaines qui rejoignent le Mastermind :: Expériences … leur apporter une clarté sans précédent pour déployer leur business et leur vie selon leurs propres règles, à partir de leur puissance.

Qu’est-ce qui est si simple pour toi que tu ne te rends même plus compte quand tu le fais?

A demain!
Dream big, Love big
Caroline

Continuer à lire…

Je suis Caroline Verdier

Coach en relations, spécialisée dans l’expression de soi et la communication de couple.

Je suis là pour t’aider à te sentir 100% toi dans ta vie et tes relations