fbpx

Partir ou rester dans son couple : les 3 étapes pour prendre une décision juste et alignée

par | 26 Août 22 | Couple Sacré | 0 commentaires

Comment savoir si je dois rester ou partir de mon couple? Cette question implique tellement de possibilités, d’éventuels changements et d’inconnus qu’elle est vraiment difficile à se poser ET à répondre. J’ai divorcé deux fois. J’ai initié la séparation du père de mes enfants.

Ce sont des moments d’indécision intense que je ne souhaite à personne car je sais à quel point c’est souffrant de se poser ces questions. Si c’est ce que tu vis actuellement, je suis désolée et de tout mon coeur je te souhaite le meilleur. C’est peut-être difficile à entendre aujourd’hui mais je sais que tu as le courage et la capacité de traverser cette situation pour prendre la décision la plus alignée avec ton meilleur futur. C’est ce que je souhaite te transmettre avec cet article. 

*Dans cet article je m’adresse à toi qui est dans un couple sain (sans violences physiques ou psychologiques, ni caractère de pathologie mentale) et qui te pose la question de savoir si tu dois partir ou rester.

Partir ou rester de son couple : pourquoi c’est si difficile de savoir quoi faire

Quand cette question a commencé à pointer dans mon esprit lorsque j’étais encore mariée avec le père de mes enfants, je n’avais pas envie d’y faire face. Inconsciemment je savais ce que cela impliquait pour moi de simplement ouvrir la possibilité de la séparation.

Les finances : c’est un gros sujet ! Si tu n’es pas autonome financièrement, c’est clairement un frein à ta prise de décision alignée et juste pour toi puisqu’il est difficile de t’imaginer seule et en charge de ce domaine si ce n’est pas le cas aujourd’hui. Ou alors tu t’imagines déjà devoir (re)trouver un job salariée ennuyant qui va te prendre tout ton temps. Est-ce que cela en vaut vraiment la peine?
Les biens communs : la voiture, la maison, les meubles, les comptes en banque et j’en passe. Autant de choses qu’il va falloir prendre en compte en cas de séparation. Qui va garder quoi? Qu’as-tu peur de perdre? Ce sont des questions qui encombrent ton mental et se mettent en travers de ta prise de décision.
Les enfants : le plus gros sujet je crois! Si pour moi la garde partagée était une évidence, je sais que certaines d’entre vous ne veulent pas en entendre parler. Et pour d’autres, elles savent déjà qu’elles vont se retrouver à 100% avec leurs enfants sans aucune aide.
L’autonomie émotionnelle et quotidienne : partir c’est être seule. Sauf si tu souhaites partir avec quelqu’un d’autre. Dans ce cas, il y a encore plein de questions que tu te poses en fonction de la capacité de cette personne à t’accueillir avec ton package complet (enfants et ex-conjoint par exemple).

Ce sont toutes les questions sous-jacentes qui rendent cette décision, partir ou rester, difficile à prendre de manière claire et évidente. Imagine que chacune des questions et des sous-questions que tu te poses sur chacun des domaines de ta vie ouvre un nouvel onglet de ton navigateur internet. Combien sont ouverts? 100? 1000? Encore plus?

C’est ce qui se passe dans ton cerveau. Nous allons voir ensemble comment apaiser cette charge mentale pour t’aider à trouver la clarté dont tu as besoin.

L’importance de sortir de la confusion et trouver la clarté

Si cela peut te sembler évident parce que tu en as marre d’être dans cet état d’indécision qui crée de la stagnation dans ta vie, laisse-moi te partager pourquoi c’est d’autant plus important que tu ne le penses.

Tu as besoin d’énergie pour commencer ce nouveau chapitre de ta vie… que tu décides de rester ou de partir. Car quelque chose doit changer! Sinon tu ne serais pas ici à lire cet article et à te poser ces questions. Ton énergie est directement liée à ta clarté et ta sérénité mentale.

La confusion crée l’indécision. Et si tu choisis dans l’indécision alors tu vas continuer à créer de multiples scénarios différents dans ta tête tout en essayant d’avancer dans la direction décidée. En gros tu cours un marathon avec un boulet à ton pied.

La décision et l’action ne suffisent pas. Tu as besoin de la clarté.

Les questions à se poser

1. Comment savoir si je l’aime encore?

Oui cela peut sembler un peu bisounours de se poser cette question, mais j’ai pu observer qu’il est difficile d’avoir accès à ses sentiments d’amour quand on est en colère, triste ou frustrée. Et encore plus quand on a l’impression que c’est l’autre qui doit changer. Que le couple ne va plus parce que l’autre est trop occupé ou ne sait pas gérer ses émotions.

Tu as tout à fait le droit de quitter quelqu’un que tu aimes parce que votre manière d’être ensemble ne te convient plus.

Mais ce serait dommage de quitter quelqu’un que tu crois ne plus l’aimer alors que ce n’est pas le cas.

Je t’invite à prendre le temps de te poser les questions suivantes en méditation ou journaling:

  • si je mets de côté les problèmes que je vois, est-ce que j’ai toujours envie de vivre des choses avec elle/lui?
  • si je devais le/la rencontrer demain dans une soirée, est-ce que je serais attirée?
  • si j’avais la certitude de pouvoir créer la relation de mes rêves avec elle/lui, est-ce que je voudrais le faire avec elle/lui?
  • est-ce que je peux m’imaginer avoir de nouveaux projets avec elle/lui? (vacances, style de vie, professionnels)

2. Prendre en compte sa réalité

Les sentiments c’est une chose, ensuite il y a la réalité.

La réalité c’est la manière dont vous êtes en relation. Et c’est aussi tous les domaines de vie adjacents qui sont impactés par le fait d’être en relation (finances, enfants, lieu de vie…).

Commençons par ta relation

Qu’est-ce qui doit changer dans votre relation pour que tu aies envie d’y rester et que tu t’y sentes bien? Je t’invite à faire la liste de ce que tu veux voir changer et par quoi tu veux le remplacer.

Par exemple : je ne veux plus de disputes où l’on se dit des méchancetés et on se fait mal – à la place je veux des discussions constructives qui nous laissent tous les deux dans notre souveraineté et apaisé

Afin d’être la plus précise et concrète possible, ta liste va comporter 10 à 20 points différents.

Pour chacun de ces points, la responsabilité est partagée. Et si aujourd’hui c’est plus facile de voir ce que l’autre ne fait pas correctement, je te propose de noter ce que toi tu peux faire différemment. Quand tu prends la responsabilité de la situation, alors tu as aussi le pouvoir de la changer.

Que tu décides ou non de rester avec la personne qui partage ton couple aujourd’hui, cet exercice te sera bénéfique.

Les autres domaines

Ici il s’agit de faire face à ta réalité. Sans la noircir, ni la voir meilleure qu’elle n’est. Il est de temps de faire un point objectif.

  • As-tu une autonomie financière qui te permet de quitter ta relation? Fais des comptes chiffrés, clairs et précis.
  • Le lieu de vie : il y a le court terme et le long terme. A court terme, quelles sont tes possibilités? A long terme que veux tu? (écris tout)
  • Les enfants : quelle serait la situation idéale pour toi? dans cette situation, qu’est-ce qui est non-négotiable et sur quoi es-tu prête à lâcher? quel rôle voudrais-tu que ton/ta partenaire prenne dans la vie des enfants? est-ce un doux rêve ou est-ce envisageable sérieusement?

La question qui m’a le plus aidée par rapport à mes enfants a été : si c’était ma fille dans cette situtation, qu’est-ce que je voudrais de mieux pour elle? quel exemple ai-je envie de lui laisser? si ma fille devait m’en vouloir, je préfèrerais que ce soit pour lequel de mes choix? si je devais lui expliquer ce choix dans 10 ou 15 ans, que lui dirais-je?

Je ne le dirais jamais assez : écris. Quand tu gardes tout dans ta tête tu augmentes ta charge mentale et ta confusion. L’objectif ici est d’avoir de la clarté.

C’est exactement l’erreur que j’ai faite lorsque j’étais dans cette situation au moment de choisir si je voulais quitter ou non le père de mes enfants. J’avais peur qu’il puisse être au courant de mes pensées si je les écrivais quelque part alors je gardais toutes ces réflexions dans mon cerveau. C’est extrêmement fatiguant ! Avec le recul je vois que j’aurais pu écrire cela sur un carnet qui serait resté dans mon bureau ou chez une amie de confiance. J’aurais même pu écrire en prenant un café en terrasse et ensuite jeter le papier à la poubelle. Cela aurait été plus bénéfique pour moi.

Comprendre qui tu es pour changer le futur

Si aujourd’hui tu veux changer ta vie de couple, ou plus largement, parce qu’elle ne te convient pas, c’est que tu as une idée plus ou moins précise de ce que tu voudrais pour le futur.

Prendre une décison alignée c’est possible à partir du moment où tu sais à quoi tu veux aligner ta décision 😉 (sinon, elle est alignée à quoi?).

Je te propose d’aligner ta décision avec la vie idéale que tu veux te créer dans le futur. C’est le moment de faire rejaillir tes rêves, des désirs et tes envies!

– Crée un tableau de vision
– Si le temps, la liberté et l’argent étaient disponibles et illimités, que ferais-tu?
– Quelles sont les expériences que tu veux vivre?
– Quelles sont les personnes que tu veux dans ta vie?

Ne regarde pas la vie qu’il faut avoir, ou que tes parents voudraient que tu aies. Ne te compare pas. Que tu cherches à devenir multimillionnaire, polyamoureuse ou soeur dans un couvent, ta décision t’appartient.

Tes rêves t’ont choisie pour une raison : parce qu’ils sont justes pour toi.

Passer à l’action

Lorsque tu sais ce que tu veux faire, fais-le.

Cela peut sembler simpliste comme conseil et pourtant nous avons tendance à repousser le passage à l’action quand les résultats ne sont pas sûrs ou nous font peur. En faisant cela tu prends le risque de retourner dans le cycle néfaste de l’indécision.

Si tu veux rester dans ton couple et faire évoluer votre relation, tu as besoin d’avoir une discussion avec ton/ta partenaire. Garde en tête que vous êtes tous les deux responsables et que l’objectif de cette discussion n’est pas de le faire changer, mais de vérifier si vous êtes tous les deux partants pour faire évoluer votre relation ensemble.

Si tu veux partir et quitter ton/ta partenaire, tu as besoin d’avoir une discussion avec elle/lui. Garde en tête que vous êtes tous les deux responsables de cette situation et que l’objectif de cette discussion n’est pas de mettre la faute sur l’un ou l’autre mais d’avancer ensemble dans une rupture qui sera la plus apaisée possible. Si vous avez des enfants, n’oublie pas que vous avez encore beaucoup en commun et que le but n’est pas de se fâcher ni de se faire du mal.

A toi de jouer!

Mon conseil?

Va aussi vite que possible et aussi lentement que nécessaire 😉 🇨🇭

Partir ou rester dans son couple

➡️ Pourquoi c’est si difficile de savoir quoi faire?

La peur du changement, de la rupture et la difficulté à voir comment la relation pourrait aller mieux créer une confusion mentale intense. On se retrouve piégée dans l’idée que c’est l’autre qui doit changer (et cela semble impossible) et l’espoir que cela va arriver (pour éviter la rupture). C’est un espace d’impuissance où on a l’impression que les seules options qui s’offrent à nous sont des options que nous ne voulons pas voir dans notre vie.

-> En retrouvant sa puissance et sa responsabilité dans la situation on peut avoir du pouvoir et décider de manière juste et alignée.

 

➡️ Pourquoi la clarté est importante avant de décider?

La clarté mentale sur la décision à prendre est le signe que tu as retrouvé suffisamment d’énergie et que tu n’es plus drivée par tes émotions et tes blessures. C’est l’espace dans lequel tu peux accéder à la vision de ta situation avec plus de hauteur et un autre angle de vue. 

-> Sans cette clarté pour choisir de manière juste et alignée si tu veux partir ou rester dans ton couple, tu prends le risque de choisir une voie qui n’est pas ce que tu veux réellement. 

 

➡️ Quelle est la première action à faire?

Communiquer ton choix en gardant à l’esprit que ce n’est pas la faute de l’autre et que l’objectif est de ressortir de cette discussion sans qu’aucune des parties ne se sentent humiliée ou rabaissée. 

-> Parler avec le coeur (et non de ce que tu penses ou de ce que tu as analysé de la situation)